L’établissement ou le renouvellement de documents d’identité pose d’importantes difficultés pour les personnes lourdement handicapées.

En effet, au-delà de la nécessité de faire appel à un photographe qui se déplace sur le lieu de vie de la personne, on doit contraindre la personne à ouvrir les yeux, à tenir la tête dans la position adéquate, à ne pas sourire, etc. (si besoin vous pouvez contacter les Papillons Blancs)

 La norme ISO prise en 2005 en application du règlement européen a élevé le niveau d’exigence concernant la qualité des photographies dans le cadre de l’obtention de titres d’identité.

 Toutefois, concernant la délivrance de la carte nationale d’identité sécurisée et du passeport biométrique, des instructions ont été adressées aux services préfectoraux pour que les photographies produites par des personnes handicapées présentant une impossibilité constatée, d’ordre médical, psychologique et ou physique soient acceptées sous réserve que le visage de la personne concernée soit entièrement visible et que la qualité soit conforme à cette norme ISO, notamment au point de vue de la luminosité, du contraste ou de l’éclairage

 Par ailleurs des dispositifs de recueil mobile d’enregistrement des demandes de passeport (prises d’empreintes) ont vocation à être transportés sur les lieux de vie de la personne ou vers son établissement d’accueil. Ces dispositions sont utilisables pour les cartes nationales d’identité. (Pour cela se renseigner auprès des mairies)